161110_icono_product_teaser Shape Shape 161110_icono_product_teaser icon-arrow-left icon-arrow-right icon-first icon-last 161110_icono_product_teaser 161110_icono_product_teaser location-pin 161110_icono_product_teaser 161110_icono_product_teaser contact-desktop-white careers-desktop-white Flag of HaitiFlag of Swaziland

Optimisez vos transports, de A à Z – La puissance du service DIRECT.

Choisissez l’un de nos deux produits de haute efficacité et réservez vos expéditions en ligne.

En savoir +

Paré au décollage

DB Schenker et Airbus - le traité transatlantique s'inscrit dans la production avancée d'avions

En savoir plus

Cliquez. Emballez. C’est livré ! Votre solution transport “easy on-line"

DB SCHENKEReasy

Projet de platooning : Les premiers transports dans des poids lourds connectés

DB Schenker et MAN établissent un partenariat pour l’utilisation de poids lourds high tech sur l'autoroute A9 • Les parties signent un protocole d'accord

Des poids lourds high tech sur l'autoroute : il s'agit du premier partenariat entre une entreprise de logistique et un fabricant de poids lourds destiné à développer des convois de poids lourds connectés et tester leur utilisation dans des conditions d’exploitation réelles.

DB Schenker et MAN ont signé un protocole d'accord en ce sens et prévoient dans un premier temps de définir les conditions fondamentales pour le projet et les essais pratiques ultérieurs. En 2018, ils prévoient d’exploiter un convoi de poids lourds sur le site de test de l’autoroute numérique sur l’autoroute A9, entre les filiales de DB Schenker à Munich et à Nuremberg. La deuxième phase impliquera le déploiement de poids lourds autonomes sur le site de DB Schenker à Nuremberg.

Le terme platooning désigne un système de véhicules pour le trafic routier dans le cadre duquel au moins deux poids lourds peuvent rouler sur l'autoroute à une faible distance l’un de l’autre à l'aide de systèmes techniques d’aide à la conduite et de contrôle. Tous les véhicules du convoi sont reliés les uns aux autres à l’aide de « barres d'attelage » électroniques sous la forme d'une communication de véhicule à véhicule. Le véhicule de tête détermine la vitesse et la direction.

La distance entre les différents poids lourds est d’environ dix mètres, ce qui équivaut à environ une demi-seconde de temps de conduite. Les liens électroniques entre les différents véhicules du convoi garantissent la sécurité de fonctionnement. Le principal objectif de cette procédure est de permettre un phénomène d'aspiration et donc de réaliser des économies de carburant allant jusqu'à dix pour cent pour l’ensemble du convoi. La réduction de la consommation de carburant réduit également les émissions de carbone.

« Notre objectif est de devenir le moteur des modèles d’activité numérique dans l’industrie du transport et de la logistique et d’offrir des choix pour les clients qui recherchent à la fois des services numériques et non-numériques », déclare ainsi Jochen Thewes, président du conseil d’administration de DB Schenker. « Nous accueillons donc avec joie cette opportunité de collaborer avec MAN et de tester le platooning à un stade précoce dans le cadre de l’exploitation quotidienne entre les terminaux de transport terrestre. DB Schenker et MAN comptent sur ce partenariat pour découvrir de nouveaux moyens d'optimiser les processus logistiques. »

Ewald Kaiser, membre du comité de direction du transport terrestre chez DB Schenker, ajoute à ce sujet : « Le projet se concentre sur la demande des clients d'avoir des processus totalement transparents, plus rapides et plus écologiques. De façon générale, nous nous attendons à ce que cela améliore de façon considérable notre efficacité en associant de nouvelles solutions avec les processus logistiques de nos clients. Nous sommes persuadés que la conduite connectée et automatisée présente un énorme potentiel. »

Joachim Drees, président du comité exécutif de MAN SE et MAN Truck & Bus, souligne les avantages des convois de poids lourds du point de vue du fabricant de véhicules : « Le platooning est un véritable avantage pour la sécurité en matière de transport. L’erreur humaine est malheureusement l’une des causes les plus fréquentes de collisions par l’arrière. La connexion électronique des poids lourds entre eux nous offre une approche prometteuse pour résoudre ce problème. Le phénomène d'aspiration permet de réduire de façon considérable la consommation de carburant. En même temps, le platooning nous permettra d’utiliser de façon nettement plus efficace les infrastructures de transport. » Il souligne cependant également le fait que des conditions préalables essentielles doivent être établies pour que le platooning devienne une procédure standard. « La mise en place du concept à grande échelle dépendra en grande partie du cadre légal. MAN proposera ce système une fois le cadre légal créé. »

Pour Joachim Drees, le partenariat avec DB Schenker offrira un cadre idéal pour tester le platooning dans le cadre des activités de transport au quotidien et en vue de développer davantage le système. « Nous tenons tout particulièrement à nous familiariser avec les différentes et nombreuses exigences que la pratique impose au système et, en collaboration avec nos clients, à développer des solutions qui permettront d’exploiter le platooning de façon optimale. »

Au cours de la première phase du projet, DB Schenker et MAN Truck & Bus clarifieront les principales questions pour les essais, identifieront des scénarios adaptés pour tester le fonctionnement du platooning et définiront les exigences techniques et logistiques pour la réalisation de convois. Un autre aspect du projet abordera la collecte et la mise à disposition des informations requises et l’utilisation de ces informations par le fabricant de poids lourds et le spécialiste de la logistique.

Les partenaires s'intéresseront également à l'étendue de la combinaison du platooning avec d'autres services numériques ainsi qu’à des questions de coûts et d'économies potentielles.

Le projet analysera également les exigences que les conducteurs de convois devront remplir ainsi que l’impact général de cette nouvelle technologie sur les poids lourds en tant que lieu de travail, aujourd'hui et à l’avenir. « Un grand nombre de ces points sont encore très éloignés dans l’avenir, mais nous tenons à tester et à aider à structurer cet avenir et fournir des sources d’inspiration et de motivation », explique Jochen Thewes. « Nous souhaitons intégrer des poids lourds connectés et autonomes dans nos processus logistiques et découvrir les avantages, mis à part les économies en termes de consommation de carburant, pouvant être obtenus pour nos clients et nos processus opérationnels. »