161110_icono_product_teaser Shape Shape 161110_icono_product_teaser icon-arrow-left icon-arrow-right icon-first icon-last 161110_icono_product_teaser 161110_icono_product_teaser location-pin 161110_icono_product_teaser 161110_icono_product_teaser contact-desktop-white careers-desktop-white

Près de 2 millions d’euros pour financier le développement de convois de poids lourds en réseau

Le Ministère fédéral des transports et des infrastructures numériques (BMVI) finance un projet de convoi par DB Schenker, MAN et l’université de Fresenius • Les premiers tests commenceront début 2018

(Berlin/Munich, 10 juillet 2017)  DB Schenker, MAN et l'université de Fresenius reçoivent un financement du Ministère fédéral pour leur développement conjoint de convois de poids lourd en réseau. Le Ministère fédéral des transports et des infrastructures numériques a également publié un communiqué correspondant. Le projet de convoi soutenu au niveau universitaire sera financé pendant 20 mois de juin 2017 à janvier 2019.

Dans un premier temps, les partenaires testeront des convois de poids lourd dans le cadre d’une exploitation quotidienne sur le site de test numérique, l’autoroute A9, pendant plusieurs mois, afin d'analyser leur durabilité pour des applications pratiques et la sécurité du système dans des conditions de circulation réelles ainsi qu’au sein des processus logistiques de DB Schenker. Cette étape a également pour objectif d'étudier les effets potentiels des nouvelles technologies sur la profession de conducteur de poids lourd.

Alexander Dobrindt, Ministre fédéral des transports et des infrastructures numériques : « La conduite automatisée et en réseau sera bientôt une réalité. Le projet de convoi amènera la technologie du laboratoire jusque sur les routes. Les camions high tech respectent des distances de sécurité et communiquent entre eux. Le trafic est plus fluide et plus sûr et la capacité routière ainsi que le confort des cabines sont améliorés. Cela diminue le stress des conducteurs et les contraintes pour l’environnement. Avec ce projet, DB consolide davantage son expertise en tant que fournisseur de services de mobilité et de logistique modernes. Le Ministère met en route des projets de recherche innovants centrés sur la conduite automatisée et en réseau et offre un financement d'un montant de 100 millions d’euros. Avec le développement et le test de camions connectés, nous lançons un autre projet sur notre site de test numérique, l’autoroute A9. L’objectif de notre financement est de faire de l’Allemagne le premier marché de la conduite automatisée et connectée. »

Jochen Thewes, PDG de Schenker AG : « Nous sommes heureux que le Ministère ait décidé de financer notre projet. Avec ses partenaires de projet, DB Schenker ouvre la voie vers la mise en place de la technologie de convoi pour les poids lourds sur le marché allemand. Grâce à des tests précoces et approfondis dans des conditions de circulation réelles, nous consolidons à nouveau notre position en tant que leader de la digitalisation. Ce projet démontre nos exigences élevées et notre ambition d’être à la pointe des modèles d’activité numérique pour nos clients dans le secteur du transport et de la logistique. »
Le montant total du financement sera divisé entre les partenaires du projet en fonction de leurs besoins spécifiques en termes de budget.

​​​​​​​DB Schenker coordonnera l’ensemble du projet. À partir de début 2018, les premiers tests seront effectués sur le site de test numérique, l'autoroute A9, entre les sites de DB Schenker de Munich et de Nuremberg. MAN fabriquera des véhicules de test modernes pour les essais.

Joachim Drees, PDG de MAN Truck & Bus et de MAN SE :
 « Nous sommes très heureux de recevoir un financement pour ce projet important qui permet à MAN, en collaboration avec nos partenaires du projet, de tester le projet de convoi de poids lourds pour la première fois pendant plusieurs mois dans le cadre d'une application pratique dans des conditions logistiques quotidiennes et avec des conducteurs professionnels. »
L’université de Fresenius étudie les effets des nouvelles technologies sur les conducteurs dans le cadre du projet en se concentrant sur l’impact neurophysiologique et psychosocial. « Dès le début, il est important de tenir compte de ceux qui seront affectés par le développement », explique ainsi le professeur Dr. Christian T. Haas, Directeur de l’Institut de recherche avancée sur la santé de l’université de Fresenius. « Les connaissances acquises en analysant les effets de l’interface homme-machine ont été exploitées directement pour le développement des technologies et la conception des conditions de travail. »

Au départ, les poids lourds rouleront sans chargement pendant l’analyse des conditions de conduite dans le trafic quotidien et pendant la formation des conducteurs. Dans le courant 2018, il devrait y avoir jusqu’à trois trajets par jour avec des chargements réels.

« Platooning » est un système de véhicules pour le trafic routier dans lequel au moins deux poids lourds sur l'autoroute sont connectés par un système technique, ce qui leur permet de conduire l’un derrière l’autre à une très faible distance. Tous les camions du convoi sont connectés par un système de communication électronique de véhicule à véhicule. Le raccordement électronique des véhicules garantit des déplacements sécurisés sur la route. L’objectif principal consiste à utiliser la conduite en sillage générée pour réduire le coût du carburant jusqu’à dix pour cent. Ces économies permettent également de réduire les émissions de CO2. Les partenaires du projet ont également pour objectif de découvrir de nouveaux moyens d’optimiser l’ensemble de la chaîne logistique et de favoriser l’acceptation sociale des nouvelles technologies. En mai 2017, DB Schenker et MAN ont déjà signé un accord de coopération pour une collaboration sur le projet de convoi.

Pour obtenir plus d'informations sur le thème de la digitalisation chez DB Schenker, veuillez consulter www.deutschebahn.com/Digitale_Innovationen.