161110_icono_product_teaser Shape Shape 161110_icono_product_teaser icon-arrow-left icon-arrow-right icon-first icon-last 161110_icono_product_teaser 161110_icono_product_teaser location-pin 161110_icono_product_teaser 161110_icono_product_teaser contact-desktop-white careers-desktop-white

DB Schenker active de nouvelles zones franches dans les principales portes commerciales aux États-Unis

Les expéditeurs peuvent gagner en efficacité et économiser de l'argent en utilisant des zones de commerce extérieur dans les principales portes d'entrée métropolitaines du pays.

L'année dernière, DB Schenker a achevé une modernisation complète de l'entrepôt afin de mieux servir les clients existants et potentiels de marques de luxe. Situé à proximité du quartier de la mode haut de gamme de New York, cet établissement de haute sécurité offre une gamme complète de services logistiques, y compris la gestion des stocks de vêtement sur support, le transbordement et la gestion des stocks. Conçu comme une zone de commerce extérieur ou « zone franche », l'entrepôt abrite déjà certaines des marques les plus connues dans l'industrie de la mode et du luxe.


Cette année, DB Schenker met en place de nouvelles zones franches dans les villes-carrefours partout aux États-Unis. Les zones franches contrôlées par la U.S. Customs and Border Protection (CBP), qui sont généralement considérées hors du territoire de la CBP lors de leur activation, sont situées à l’intérieur ou à proximité des ports d'entrée de la CBP et sont la version américaine de ce qui est connu internationalement comme des zones franches.

Kim Taylor, directrice des services de zones franches chez Schenker, Inc., explique que les nouvelles zones franches sont créées en réponse à la demande accrue des expéditeurs pour ces zones commerciales sécurisées. Plus récemment, l'entreprise a ajouté à Los Angeles une zone franche déjà utilisée par des entreprises d'électronique et de mode.

« D'ici la fin de l'année, nous prévoyons que quatre clients à temps plein, de type transbordeur, traverseront la zone franche de Los Angeles », a déclaré Taylor. L'installation comprend 45 000 pieds carrés d'espace activé pour la gestion de la zone franche, ce qui permettra à quatre expéditeurs différents d'économiser au moins 2 millions de dollars par année. « Cela représente environ 500 000 $ par entreprise, ce qui représente d'importantes économies pour le réacheminement du fret dans une zone franche. »


Les avantages d’utiliser des zones franches

Dans le cadre des procédures de zone, les procédures officielles d'entrée de la CBP et les paiements de droits ne sont pas exigés sur la marchandise étrangère à moins qu'elle ne pénètre sur le territoire de la CBP pour la consommation intérieure. Quand il pénètre sur le territoire de la CBP, l'importateur a généralement le choix de payer des droits au taux des matières étrangères d'origine ou du produit fini, selon la CBP.

Quand les entreprises utilisent des zones franches, les droits de la CBP et la taxe fédérale d'accise (le cas échéant) sont payés lorsque la marchandise est transférée de la zone pour la consommation. Dans la zone, les marchandises ne sont pas assujetties au droit ou à la taxe d'accise des États-Unis. Certains biens meubles corporels sont généralement exemptés des taxes ad valorem nationales et locales.

Selon la CBP, les marchandises peuvent être exportées de la zone exempte de droits et de taxe d'accise; Les exigences en matière de sécurité de la CBP offrent une protection contre le vol et les marchandises peuvent rester indéfiniment dans une zone, qu'elles soient ou non assujetties à des droits.

Réduire les frais, gagner en efficacité

Au cours de la dernière année, Taylor a vu un nombre croissant de clients de DB Schenker s'intéresser aux zones franches et inclure cette capacité dans leurs demandes de propositions (DP) pour les services logistiques. « Nous voyons de plus en plus de cas d'entreprises développant des offres de fret aérien ou de fret maritime qui intègrent des zones franches, » dit Taylor, « où leurs marchandises peuvent soit être transformées en commandes, ou simplement passer par la zone franche pour être consolidées dans des entrées hebdomadaires uniques afin de réduire les frais de traitement des marchandises. »

Après avoir écouté les besoins de ses clients, DB Schenker a passé plus de temps cette année à installer et à exploiter des zones franches à Los Angeles, Dallas et Chicago. Les deux dernières sont actuellement à l'étape de « l'activation » et devraient être lancées d'ici le premier trimestre 2018. « À l'heure actuelle, nous constatons une forte demande des clients de Dallas et de Chicago », explique Taylor. « Nous prévoyons que les deux seront très actives dès qu’elles seront opérationnelles. »

DB Schenker remarque également une forte demande pour sa zone franche existante de New York, qui comprend 80 000 pieds carrés d'espace. Selon Taylor, son premier client sera mis en service au début d'octobre et tirera parti des programmes de conformité et des capacités de collecte de données du fournisseur de logistique. D'autres expéditeurs se sont déjà alignés pour utiliser l'emplacement, qui était initialement adapté pour l'industrie de la mode, mais peut maintenant accueillir d'autres secteurs d’activité.

« Nous avons un important client dans le domaine de l'électronique qui est intéressé dans l'utilisation dse notre zone franche de New York et qui a besoin d'un service de transit pour son fret aérien de l'aéroport JFK», explique Taylor. "Nous travaillons pour répondre à ces besoins, et pourrions même agrandir l'espace à Kearny pour leur faire de la place."


Pour en savoir plus sur nos dernières études de cas, et pour vous tenir au courant des dernières nouvelles, visitez notre blogue.